Retour

L’IÉSEG s’associe avec l’association Portail de l’Ukraine en soutien aux réfugiés

L’engagement est l’une des valeurs fondamentales de l’IÉSEG qui la fait vivre au quotidien à travers de nombreuses initiatives. Cette année, la guerre déclarée en Ukraine a marqué un grand nombre de personnes qui ont souhaité s’investir pour aider et soutenir les réfugiés ukrainiens en France. C’est le cas notamment de plusieurs professeurs* de l’IÉSEG qui ont décidé de donner de leur temps pour proposer des cours de français aux réfugiés en  s’associant avec  Portail de l’Ukraine, association culturelle créée en septembre 2014 dans les Hauts-de-France.

©IÉSEG

A l’initiative de professeurs de langue, dont Ludmila Cherenko, professeur de russe qui connaissait déjà l’association « Portail de l’Ukraine », ce projet d’aide aux réfugiés ukrainiens a vu le jour au mois de mai et durera, dans un premier temps, jusqu’à mi-juillet. Une quinzaine de cours de Français Langue Etrangère (FLE) a été proposée sur le campus de Lille à des Ukrainiens de tout âge et de tout niveau, qui ont fui leur pays du fait de la guerre, afin qu’ils puissent se débrouiller pour les tâches de la vie quotidienne (faire ses courses, remplir un formulaire, demander un prix au marché…) Des cours en distanciel sont également proposés afin de faciliter l’accès aux cours. Au total, 7 professeurs sont impliqués dans le projet afin d’encadrer 20 adultes et enfants.

« Aligné avec les valeurs d’engagement et de solidarité de l’École, ce projet nous tenait vraiment à cœur. En effet, nous voulions aider ces Ukrainiens qui ont dû tout abandonner derrière eux à la hauteur de nos compétences, et leur être utile. Désormais, on voit de nouveau des sourires sur leur visage, et nous recevons des remerciements régulièrement. C’est très gratifiant. Ils sont également très demandeurs de travail personnel, ils sont investis et souhaitent vraiment apprendre. Pour nous professeurs, c’est un beau projet qui nous permet de travailler en équipe de manière interdisciplinaire et qui est humainement et personnellement très riche, » raconte Sophie Vanwynsberghe, professeur de FLE.

Carmen Campillo, coordinatrice de projets multiculturels à l’IÉSEG, complète : « Je pense pouvoir dire, au nom des professeurs participant à cette initiative, que nous sommes heureux de voir que nous contribuons ensemble à aider ces personnes en difficulté, même si cela n’est pas grand-chose par rapport à tout ce qu’ils vivent en ce moment. Nous avons tout de même la satisfaction de voir leurs progrès au fil des cours. Les retours sont positifs et nous nous sentons vraiment utiles. »

Katerina, participante au cours de français, témoigne : « Je suis sincèrement reconnaissante à tous les enseignants qui nous aident à survivre dans cette situation difficile alors que nous avons une guerre dans notre Ukraine natale. Sans maîtrise de la langue, c’est très difficile à tous égards – dans la vie quotidienne, au magasin, pour échanger avec les maîtresses des enfants à l’école, à la banque… Les professeurs de l’IÉSEG ont développé pour nous un « cours de langue de survie en France », qui a tout ce dont un étranger a besoin au moment de s’installer.  »

« Les cours sont toujours intéressants et instructifs. Les professeurs nous transmettent leur bonne humeur et une énergie positive. J’apprécie beaucoup que les cours incluent les aspects principaux de la vie de tous les jours. C’est un vrai tremplin pour commencer à parler et penser en français,” ajoute Yuliia, 37 ans.

Enfin, Svitlanaconclut : “Je tiens à remercier tous les professeurs pour leur travail. Cela m’a donné l’opportunité d’apprendre le français. Il est important pour moi de commencer à parler français et de me sentir plus en confiance en France, pour pouvoir trouver un emploi dans ma spécialité et mieux m’intégrer, moi et ma famille, ici en France.

 

*Les professeurs participants : Sophie Vanwynsberghe, Marie Ragons, Isabel Celada, Laetitia Scamps, Anne Chounavelle, Coralie Auguste, Carmen Campillo, Elsa Lavoine, Ludmila Cherenko