Formation continue et professionnelle : 5 choses à savoir sur le CPF

7 septembre 2018

Share this:Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+

photo-cpfC’est la rentrée, il est temps de faire le point sur votre carrière ! Avec la réforme de la formation professionnelle, cette année, le compte personnel de formation (CPF) fait beaucoup parler de lui et de nombreux changements sont à prévoir. A l’IÉSEG, l’équipe Executive Education est là pour vous aider à y voir plus clair et pour vous accompagner dans votre projet professionnel. Découvrez pourquoi c’est le bon moment de tirer profit de votre CPF !

1) Qu’est-ce que le CPF ?

Depuis le 1er janvier 2015, le CPF remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation). Dès son arrivée sur le marché du travail et jusqu’à sa retraite, toute personne salariée ou demandeuse d’emploi bénéficie d’un Compte Personnel de Formation. Ce compte CPF est relié à la personne et non à ses contrats de travail, et il permet aux actifs d’accumuler des heures de formation. Notez que c’est l’activité salariée qui permet de comptabiliser des heures ; ainsi, une période de chômage n’ouvrira pas de droits au titre du CPF. Un salarié acquiert un total de 24 heures par an pour une activité à temps complet, dans la limite de 150 heures. Dans le cas d’une activité à temps partiel ou si le salarié n’a pas été présent toute l’année, le calcul s’effectue au prorata.

2) Combien vaudra mon CPF ?

Le DIF et le CPF vous permettaient de cumuler des heures pour vos projets de formation. Avec la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », à partir du 1er janvier 2019, ce portefeuille se comptera directement en euros. Chaque année, vous accumulerez 500€ par an sur une durée de 10 ans, dans la limite de 5000€. A noter, ce montant annuel est revu à la hausse pour les salariés ayant un faible niveau de qualification, soit 800€ par an.

Quel sera le taux de conversion ?
Selon les récentes déclarations, toutes les heures acquises jusqu’au 31 décembre 2018 seront, au 1er janvier 2019, converties en euros suivant un taux de 14.28€/heure.

3) Comment l’utiliser ?

Pour accéder à son Compte Personnel de Formation, le salarié a accès à un portail gratuit et dématérialisé qui lui permet de consulter son solde d’heures : www.moncompteformation.gouv.fr

Si la formation retenue se déroule en dehors du temps de travail (sur vos congés ou sur des jours non ouvrés), il n’est pas nécessaire pour le salarié d’obtenir l’accord de son employeur : il peut s’adresser directement à son OPCA via le service des Ressources Humaines.
Néanmoins, à l’IÉSEG, nous vous conseillons, dans la mesure du possible, d’obtenir un accord de principe de votre hiérarchie, afin que votre formation se déroule dans les meilleures conditions.

Souvent, la durée de la formation suivie est supérieure au nombre d’heures cumulées au titre du CPF. Des abondements sont possibles : ils peuvent être versés en heures complémentaires par l’employeur, par le titulaire du CPF, un OPCA ou un OPACIF. A noter, ces heures complémentaires ne sont pas soumises au plafond actuel du CPF de 150 heures.

4) Pourquoi maintenant ?

C’est LE bon moment pour vous faire financer une formation :

– Les OPCA poursuivent les financements jusqu’à la fin de l’année 2018. Dès janvier 2019, les transformations s’opèreront et les compteurs budgétaires des OPCA seront réorganisés.
– Toutes les heures acquises au titre du DIF (l’ancien CPF d’avant 2015) devront être utilisées avant fin 2020.
– Le CPF étant cumulable avec une demande de financement auprès d’un OPACIF, vous avez jusqu’au 31 octobre pour déposer un dossier au Fongécif Île-de-France.*

Vous avez donc tout intérêt à vous faire financer un diplôme de formation continue maintenant !

*Pour les autres OPACIF et les autres régions, contactez-les pour connaître les délais

5) Pour quelles formations ?

Le CPF peut être utilisé pour des formations diplômantes, certifiantes, intra-entreprises ou encore sur-mesure.

A la différence d’une formation diplômante, une formation certifiante délivre une certification professionnelle. Elle est enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), au répertoire spécifique (CNCP), ou validée par l’acquisition d’un bloc de compétences.

Il est encore temps pour les rentrées d’octobre 2018 et mars 2019 à l’IÉSEG : prenez contact avec une conseillère formation afin qu’elle vous explique les démarches !

-Executive MBA

Executive Mastères Spécialisés :

Retrouvez également nos certificats et formations sur-mesure à l’IÉSEG.

Des questions ? Envie d’en savoir plus ? Contactez nos conseillères formation :

Cindy BAUER, c.bauer@ieseg.fr   01 55 91 98 06

Alizée RAYES, a.rayes@ieseg.fr –  01 55 91 98 06

IÉSEG