Responsabilité sociétale des entreprises: IÉSEG décerne le prix ICOR pour le meilleur mémoire étudiant

11 avril 2016

icor_logoL’IÉSEG School of Management et son Centre IÉSEG pour la Responsabilité Organisationnelle (ICOR), avec le soutien de la Fondation de la Catho de Lille, vient de décerner le ‘Prix ICOR’ pour le meilleur Mémoire IÉSEG sur l’Ethique, la Responsabilité Sociétale et le Développement Durable.

Cette initiative s’inscrit dans l’objectif de l’IÉSEG de préparer ses étudiants à devenir les acteurs du changement qui assureront le développement  de l’entreprise, et à contribuer au développement des organisations responsables et innovatrices. Pour cette première édition du prix, 10 mémoires ont été d’abord évalués par des professeurs de l‘lÉSEG, membres d’ICOR, afin de sélectionner les 3 meilleurs (en termes de critères académiques) qui ont été ensuite jugés par un panel d’experts externes : Nicolas Cordier (Leroy Merlin) Karima Essabbak (World Forum Lille) et Christophe Cheroutre (ingénieur-consultant en environnement et développement durable).

ICORprix

Romain BERROU (à gauche) accompagné de Professeur Mieszko MAZUR et Jean-Philippe AMMEUX, Directeur de l’IÉSEG

Le 1er prix ICOR a été remis ce mardi 5 avril au vainqueur de cette première édition, Romain BERROU, récemment diplômé. Romain, 25 ans, a réalisé son mémoire sur le «Impact Investing » une stratégie d’investissement qui vise un impact social, sociétal et/ou environnemental positif.  Plus spécifiquement, il a focalisé ses recherches sur l’évaluation de l’impact social et environnemental de ces investissements.

Grâce au soutien de de la Fondation de la Catho de Lille, un prix de 2 000 euros a été décerné au vainqueur : 1000 euros pour Romain Berrou et les 1000 € restant pour une organisation à but non lucratif ou entreprise sociale de son choix. Il prévoit de donner cette somme à une association oeuvrant pour la réinsertion sociale, la préservation et la valorisation du patrimoine maritime (L’Association Siloé).

Les deux autres finalistes en lice étaient Ratnagorn Sampradist, pour son mémoire sur « Ethical leadership », et Marine Vinsonneau pour son mémoire sur « The Impacts of Microfinance programs on Women’s Empowerment ». La présentation du prix ICOR s’est déroulée au cours d’une conférence intitulée « Vers l’entreprise responsable : Investir et agir pour créer de la valeur sociale », avec les interventions de nombreux experts tels que Jean Pierre Haemmerlein (Fondation Decathlon), David Brusselle (CCI Nord de France) et Nicolas Cordier, (Leroy Merlin) qui mettent l’impact social au cœur de leurs activités.

IÉSEG