Retour

Noel Da Silva Lundgren a remporté le concours « Ma plus belle expérience » de Campus France.

Chaque mois, découvrez un témoignage étudiant mettant en avant les initiatives d’un ou plusieurs étudiants de l’IÉSEG.  Ce mois-ci, nous avons rencontré Noel Da Silva Lundgren, un étudiant en échange à l’IÉSEG qui a remporté le concours de photographie de Campus France intitulé « Ma plus belle expérience ».

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur le concours photo « Ma plus belle expérience » de Campus France ?

Il s’agit d’un concours ouvert à tous les étudiants et anciens étudiants des universités françaises. L’idée était de prendre une photo d’une visite dans un lieu que vous avez particulièrement aimé, d’un événement inoubliable vécu avec des amis, d’une activité qui vous a particulièrement marqué, d’un moment lié à vos études, etc. et de raconter une petite histoire à ce sujet. Après avoir lancé le concours, Campus France a organisé une exposition de photos avec les meilleurs clichés qu’ils ont sélectionnés. Comme j’ai gagné, la mienne a été mise sur un petit piédestal et j’ai dû tenir un discours pendant l’exposition. J’ai également donné une interview à Campus France. Pour la petite histoire, je n’ai jamais pris de cours de photographie de ma vie, j’ai juste appris par moi-même, et je ne me considère pas comme un photographe professionnel, même si je suis passionné de photographie. Au total, il y a eu plus de 300 participations au concours, donc je ne m’attendais vraiment pas à gagner ! C’était une grande surprise.

Pouvez-vous nous raconter l’histoire de la photo qui vous a permis de gagner ce concours ?

©Noel Da Silva Lundgren

Je trouve Paris absolument magnifique, alors de temps en temps, je prends mon appareil photo avec moi pour prendre quelques clichés. J’aime repérer les endroits qui seraient beaux en photo à un moment précis de la journée ou de la nuit. J’ai trouvé cette rue près de Montmartre dans le 18ème arrondissement et j’ai décidé de revenir avec mon appareil photo car je pensais que c’était l’une des plus belles rues de la ville. Quand je suis revenue, je me suis émerveillée devant la rue pendant un moment car elle était magnifique avec le coucher du soleil. Alors que je prenais des photos de plusieurs sujets, j’ai vu cette moto qui descendait – la façon dont la lumière du phare réfléchissait sur la rue me plaisait beaucoup, alors j’ai voulu capturer ce moment. Le lendemain, j’ai regardé toutes les photos sur mon ordinateur, car j’ai l’habitude de les éditer dans « lightroom », et j’ai immédiatement su que celle-ci était ma préférée. Je voulais vraiment accentuer le reflet que le phare créait sur le sol, dans la photo en premier plan, sans que cela soit trop grandiloquent. Je voulais que la photo reste naturelle, authentique et calme, c’est mon style de photographie, qui est aussi le reflet de ma personnalité et de mon mode de vie. Le lendemain de la prise de cette photo, j’ai entendu parler du concours Campus France grâce à un mail envoyé par l’IÉSEG. Je me suis dit que ma photo serait parfaite pour le thème du concours et j’ai décidé de tenter ma chance.

Qu’en est-il de votre passion pour la photographie ?

Je me suis mis à la photographie en même temps qu’au cinéma, vers l’âge de 9 ans. Beaucoup de mes photos sont prises avec l’idée d’être un film ou une image fixe d’un film plutôt qu’une photo elle-même. J’aime imaginer mes photos comme faisant partie d’un film, donnant l’esprit du lieu où l’on se trouve. Je pense que ma photo gagnante est une photo très parisienne et c’est ce que je voulais communiquer.

Après avoir beaucoup voyagé et visité de nombreux endroits agréables, je voulais capturer des souvenirs et les rendre aussi authentiques que ceux que je voyais dans ma tête. J’adore prendre des photos, j’en prends des tonnes chaque fois que je vais dans un nouvel endroit.

J’ai cinq passe-temps principaux : la photographie, la réalisation de films, la cuisine, le design et la mode. Ce qui est intéressant, c’est que tous ces passe-temps sont liés entre eux d’une certaine manière. Ce sont toutes des formes d’art qui permettent d’exprimer quelque chose et sont des façons de voir et de vivre la vie. Je dirais que la photographie réunit tous ces autres passe-temps.

Pourriez-vous nous dire quelques mots sur votre expérience en France et à l’IÉSEG en tant qu’étudiant international ?

Tout d’abord, j’ai eu une expérience très positive en France, j’ai vraiment apprécié mon séjour à Paris. J’ai récemment trouvé un stage à Paris, donc je vais rester plus longtemps. Même si je suis suédois et que j’ai également travaillé pour une entreprise danoise et une entreprise britannique, je me sens chez moi ici. Je pense que Paris est un endroit parfait pour quelqu’un comme moi, qui aime tant l’art. Il y a toujours quelque chose à faire et à expérimenter, et c’est ainsi que j’aime vivre ma vie.

L’IÉSEG a été une opportunité fantastique de rencontrer des gens et je recommanderais à quiconque de faire un échange universitaire – cela vous fait grandir à la fois sur le plan académique et en tant que personne. Cela vous apprend à sortir de votre zone de confort. À l’IÉSEG, il y a des gens du monde entier et c’est formidable.

Comment la photographie vous aide-t-elle dans vos études et qu’apporte-t-elle à votre vie en général ?

Quand il s’agit de projets à l’école, j’ai toujours voulu incorporer cette touche artistique pour pouvoir raconter une histoire complète. Par exemple, pour le cours de marketing, que j’adore, lorsque je présente un projet, ce point de vue artistique m’aide à raconter une histoire complète et cohérente et à faire en sorte que tout fonctionne ensemble. La photographie joue un rôle important à cet égard. Je pense que les choses que j’ai apprises en photographie m’aident à exceller dans la création de supports visuels compréhensibles à l’école, mais aussi dans l’autre sens, ce que j’ai appris à l’école influence ma façon de prendre des photos parce que j’apprends beaucoup de choses différentes qui m’inspirent.

La photographie en général occupe une place importante dans ma vie, car c’est mon principal moyen de me souvenir, de vivre et de partager des choses. C’est un élément constant de ma vie, je ne prends pas de photos pour les autres, je le fais essentiellement pour moi. Pour l’instant, je n’ai pas l’intention de participer à d’autres concours, mais je suis tout à fait ouvert aux opportunités futures…