Retour

The Art Cycle : l’art au cœur de l’économie circulaire

En Juin 2018, est né « The Art Cycle », une galerie d’art en ligne proposant des œuvres en tous genres; en location, leasing ou achat classique. C’est Julie GUEUDET, diplômée de l’IÉSEG et passionnée par l’art, qui a lancé cette plateforme. Nous l’avons rencontrée afin qu’elle nous en dise plus sur son aventure entrepreneuriale.

Comment est né le concept ‘The Art Cycle’ ?

Fille d’artiste et ayant la fibre entrepreneuriale, j’ai eu l’idée de me lancer dans la location d’œuvres d’art pendant mes études à l’IÉSEG. Ma mère est peintre et elle avait toujours beaucoup de tableaux dans son atelier. J’ai pris l’habitude d’en sélectionner régulièrement quelques-uns pour décorer mon appartement parisien, mais je trouvais dommage qu’il en reste tant entassés dans des cartons sans que personne ne puisse les admirer. Or, cette même situation se répète chez presque tous les artistes : ils ont souvent de nombreuses œuvres qui restent chez eux, invisibles aux yeux du public. Certains ne souhaitent pas les vendre et préfèrent les conserver, d’autres n’ont pas encore eu le temps ou l’occasion de les présenter en galerie. Partie de ce constat, j’ai décidé d’offrir aux artistes la possibilité de se faire connaître tout en touchant des petits revenus grâce à la formule de location. Cela permet ainsi de rendre l’art accessible à plus de monde. Enfin, en faisant de la place dans leur atelier, les artistes se libèrent également l‘esprit et peuvent ainsi faire place à de nouvelles idées et développer leur créativité.

J’ai effectué mon stage de césure chez EY, et c’est à ce moment-là que l’idée de ‘The Art Cycle’ m’est venue. En effet, mon stage en audit m’a permis de comprendre pleinement comment une entreprise fonctionne, sous tous ses aspects, et cela m’a confortée dans l’idée que j’avais les capacités et le savoir nécessaires pour lancer ma start-up.

Comment fonctionne ‘The Art Cycle’ et comment se différencie-t-elle des autres galeries d’art ?

Il s’agit d’une plateforme en ligne référençant aujourd’hui plus de 130 artistes et 2 500 œuvres. Peinture, photographie, sculpture, dessin, art numérique, il y en a pour tous les goûts. Nous proposons des options d’achat, de location pure pour renouveler son intérieur ou de leasing permettant d’acquérir l’œuvre après un certain temps. Nous sommes aujourd’hui les seuls à proposer cette dernière option au même coût que l’achat direct d’une oeuvre. D’autre part, nous prenons une commission inférieure à la majorité des galeries d’art.

Tout se passe en ligne : les clients peuvent identifier les artistes qui les intéressent et trouvent toutes les informations à propos de chaque œuvre sur le site. Les prix affichés sur notre site sont les mêmes que ceux des artistes en direct, et les frais d’envoi sont pris en compte, les clients ne payent donc pas de supplément.

Comment avez-vous réussi à vous faire connaître et quels sont vos défis en tant qu’entrepreneur ?

Les débuts sont toujours difficiles, le temps de gagner en visibilité et de gagner la confiance des artistes, certains d’entre eux n’aimant tout simplement pas avoir recours aux galeries. J’ai beaucoup utilisé Instagram, qui est largement utilisé dans le milieu artistique. Je contactais directement les artistes via cet outil et grâce à cela, j’ai réussi à lancer la plateforme en juin 2018 avec 15 artistes répertoriés. Aujourd’hui, on en compte plus de 130 ! Cette belle progression a été rendue possible grâce au bouche-à-oreille, notamment : les artistes avec qui nous travaillons nous recommandent à leur entourage. Désormais, nous n’avons plus besoin de démarcher les artistes, ce sont eux qui viennent à nous en nous soumettant directement leurs demandes.

J’aime garder une certaine proximité avec les artistes, c’est pourquoi je souhaite toujours échanger avec eux par téléphone afin de leur transmettre les valeurs de ‘The Art Cycle’ et de m’assurer qu’ils partagent la même vision novatrice et cette même volonté de faire les choses différemment. Nous proposons régulièrement des événements originaux pour mettre en avant les œuvres d’art disponibles sur la plateforme, et je consulte régulièrement les artistes pour savoir s’ils ont des suggestions. Nous avons récemment tenu une exposition à Paris avec des sessions de live painting animées par trois artistes : Valérie Grondet, Haleixendre et Madame Dessine. Chacun a pu faire découvrir son univers et sa manière de travailler au public. Dans le cadre de cette exposition, nous avons également fait un défilé d’œuvres d’art dans la rue, cela a attiré la curiosité et suscité l’intérêt de nombreux passants.

Aujourd’hui, l’un des principaux défis auquel nous faisons face est le temps de conversion. Il faut en moyenne six mois pour qu’un client se décide à « passer à l’acte » et achète ou loue une œuvre qui lui a tapé dans l’œil. La fidélité client est également un enjeu car beaucoup de personnes, après avoir découvert un artiste qui leur a plu sur la plateforme, souhaitent passer directement par celui-ci.

Comment votre parcours à l’IÉSEG et votre passage à l’Incubateur de l’IÉSEG vous ont-ils aidée pour votre projet ?

Le programme Grande École de l’IÉSEG permet d’acquérir des bases solides dans des domaines variés et de s’ouvrir à beaucoup de sujets. En tant qu’entrepreneur, on doit savoir gérer tous les secteurs : finance, ressources humaines, communication… Aujourd’hui j’applique les notions acquises pendant mon cursus, notamment celles abordées dans le cours d’entrepreneuriat et pendant mes stages.

J’ai intégré l’Incubateur de l’IÉSEG en janvier 2018, cela m’a beaucoup aidée. J’avais besoin d’être challengée par d’autres acteurs de l’entrepreneuriat. Ce n’est pas facile d’entreprendre seule, et les échanges avec d’autres jeunes entrepreneurs ayant des problématiques similaires aux miennes m’ont permis de rester motivée et de me rassurer. Les ateliers proposés par l’Incubateur avec des professionnels sur différentes thématiques sont également très enrichissants et nous aident à répondre à certaines problématiques qui nous touchent tous. L’écosystème IÉSEG est vraiment bénéfique et permet de se sentir entouré. Sans tout cela, je ne serais certainement pas là où j’en suis aujourd’hui.

Découvrez « The Art Cycle »: www.theartcycle.fr