Une journée avec les étudiants du MSc in International Business Negotiation : rencontrez des étudiants de la promotion 2019 / 2020 !

24 février 2020

MSc in International Negotiation

Issam, Ololade, Troels et Johnson

Vous souhaitez plus d’informations sur notre MSc in International Business Negotiation ? Nous avons récemment rencontré 4 étudiants du programme afin d’en savoir plus sur leurs motivations pour intégrer ce MSc, leurs expériences jusqu’à présent et une journée type dans le programme.

Une journée typique ?

Avant de venir à l’IÉSEG à Paris, Ololade (originaire du Nigeria) travaillait en tant que Brand Strategist et a développé sa propre entreprise à but non lucratif. Elle a décidé de rejoindre le programme, notamment afin d’affiner ses compétences et connaissances qu’elle pourra ensuite appliquer au futur développement de son activité. Avec ses camarades de classe Johnson, Troels, et Issam, ils expliquent qu’en général, les cours commencent vers 8h à La Défense, et finissent souvent à 17h30. Le travail de groupe est aussi un élément important du programme.

« Ce programme est très intensif, » note Troels (originaire du Danemark), en soulignant que les étudiants suivent leurs cours (du tronc commun), ainsi que des cours de français. « Pour la plupart de ces cours, nous avons un examen en fin de semaine. Ce programme nécessite beaucoup de travail en cours pour les présentations, et examens. »

Etudier les différents éléments d’un processus de négociation

Les étudiants expliquent que ce programme leur offre l’opportunité de comprendre tous les différents éléments d’un processus de négociation, ainsi que de s’engager dans une analyse de négociation dans un environnement global. Par ailleurs, il leur permet de découvrir leur propre style de négociation et de développer des compétences relationnelles et en communication, qui sont très importantes pour des processus de négociation constructifs.

Par exemple, Issam (originaire du Maroc) a décidé de venir à l’Ecole car, particulièrement intéressé par les ventes et le développement des affaires, il cherchait un programme de niveau master avec un accès rapide et facilité au monde du travail.

Des expériences pratiques d’apprentissage

Troels, pour sa part, souligne certaines des activités pédagogiques comme les simulations de situation en entreprise. « On peut observer les perspectives culturelles des personnes par le biais de ces simulations commerciales, » explique-t-il.

Cette prise de conscience et cette appréciation des différences culturelles sont des composantes importantes de la « boîte à outils » que le programme cherche à développer.

En s’exerçant à la négociation avec des camarades du monde entier et des professeurs internationaux, les étudiants apprennent à voir comment les origines culturelles des autres, et les leurs, affectent les techniques de négociation. « Cela nous a appris à travailler avec des personnes de différentes cultures, et comment parvenir à des accords, » Ololade ajoute.

Les étudiants ont également l’opportunité d’appliquer leurs compétences et connaissances en participant aux compétitions nationales et internationales de négociation (par exemple, les étudiants ont participé au Warsaw Negotiation Round).

Une classe internationale soudée

Les 4 étudiants s’accordent à dire qu’ils apprécient le fait que leur promotion (2019 -2020) soit un petit groupe international très soudé, ce qui leur a permis de nouer des amitiés en peu de temps.

Un mot sur le campus de La Défense ?

Issam note combien il est inspirant d’étudier à côté de tant d’entreprises, au cœur du quartier des affaires de Paris. Il note que cela met les étudiants sur la bonne voie, leur permettant d’imaginer où ils pourraient travailler une fois leurs cours terminés.

Visites d’entreprises et expérience professionnelle

Pendant l’année académique, des professionnels, ainsi que des entreprises partenaires, sont invités à partager leur expertise et leurs perspectives professionnelles dans leur secteur et entreprise avec les étudiants par le biais de différentes interventions, études de cas ou visites. Cela permet aux étudiants d’enrichir leurs connaissances académiques en se familiarisant avec des questions concrètes liées au monde des affaires et en acquérant de l’expérience auprès de professionnels.

Un exemple récent a été la présentation de John Bailey, Director Global Key Accounts chez Hiab AB, et membre du conseil d’administration de l’Association for Key Account Management (AKAM). Il a été invité à parler du Key Account Management (l’une des carrières possibles pour les étudiants de ce programme) et des missions et objectifs typiques de cette fonction (intensifier les relations commerciales, maintenir les contacts avec les clients, améliorer la position sur le marché, etc.) De même, il a abordé le rôle de la confiance dans la relation entre le Key Account Manager et les clients, et les compétences que les entreprises recherchent lorsqu’elles recrutent des Key Account Managers.

La qualification de l’AKAM

Il a également présenté l’Association for Key Account Management (AKAM) Diploma, une qualification professionnelle que les étudiants du programme ont la possibilité de suivre pendant le programme (grâce au partenariat de l’école avec l’AKAM).

L’acquisition de cette qualification en Key Account Management (KAM) peut contribuer à démontrer aux entreprises que les étudiants sont des employés opérationnels et polyvalents.

Pour plus d’informations sur le MSc in International Business Negotiation :
https://www.ieseg.fr/programmes/masters-science/msc-negociation-organizations/

IÉSEG