Une nouvelle année, un nouveau format et un projet d’envergure pour les étudiants du Master en apprentissage « Digital Marketing et Innovation »

3 octobre 2019

Share this:Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+

Le Master en apprentissageDigital Marketing, filière « Digital Marketing et Innovation », par une approche pédagogique innovante reposant sur la co construction, permet aux étudiants de travailler sur différents aspects du marketing digital et de l’innovation en se penchant sur des cas réels.

Afin de s’adapter aux besoins de ses étudiants, le Master en Apprentissage, filière « Digital Marketing et Innovation », change de format pour la rentrée 2019.

Choix d’une spécialisation

A partir de l’année académique 2019-2020, les étudiants du Master en Digital Marketing et Innovation pourront ainsi choisir de se spécialiser pour leur deuxième année de Master en choisissant des cours supplémentaires en Innovation, Digital Marketing ou Entrepreneuriat. Ceci permettra aux étudiants d’être plus experts dans leur domaine lorsqu’ils entreront sur le marché du travail.

Dans le cadre de leur Master, les étudiants du programme ont l’opportunité de mener leur propre projet à l’instar des Side Projects plébiscités par les GAFAM.

L’initiative Territoire d’industries

Par exemple, les étudiants du programme participent actuellement à un projet d’envergure réalisé dans le cadre de l’initiative Territoire d’industries, qui s’inscrit dans une stratégie du Gouvernement de reconquête industrielle et de développement des territoires.

Ce projet est mené par le directeur du programme, Yvon Moysan, et l’association Expressions de France en collaboration avec d’autres écoles partenaires (Ecole 42, ESILV, Epitech, Institut Mines Télécom…) et de nombreuses entreprises parmi lesquelles Upper Link, Gold Partner Microsoft et Oracle font figure de principaux soutiens et ce, pour la deuxième année consécutive.

Yvon MOYSAN précise « Je tiens particulièrement à remercier René-Louis ADDA, Dirigeant d’Upper-Link. Il est l’un des partenaires historiques du Master. Upper-Link accompagne la transformation des entreprises et les usages du digital, son dirigeant est particulièrement impliqué pour contribuer à la performance des entreprises Françaises. Ce partenaire est à l’initiative des actions avec le programme des « Territoires d’industrie », fruit d’une parfaite dynamique entre des grandes écoles, des entreprises et une institution sans lesquels ce programme n’aurait pu aboutir. Je remercie également Anna Centeno et Nicolas Proust qui ont œuvré pour mettre à disposition des étudiants la plateforme technologique d’Oracle, ce qui va permettre d’aboutir à de véritables POC et ce avec l’aide de nos partenaires écoles d’ingénieurs, une première à ce niveau pour les étudiants du Master. Sans oublier tous les autres partenaires du Master. »

« A l’ère de la transformation numérique qui touche toutes les entreprises de tous les secteurs, nous considérons, chez Oracle, l’accompagnement de ces futurs professionnels du marketing digital et de l’innovation comme une véritable mission d’utilité publique », déclare Anna Centeno, Innovation Hub Leader Oracle France. « Que ces étudiant(e)s soient déjà confronté(e)s à des problématiques concrètes d’entreprise est primordial car cela leur confère un temps d’avance vis-à-vis de leur futur emploi en leur faisant toucher du doigt la réalité du terrain ; il en va du dynamisme de notre écosystème français et de sa capacité à innover et à se réinventer pour faire face à la vague du numérique. C’est pour cette raison qu’Oracle, qui est un acteur majeur de cette digitalisation, a souhaité s’impliquer avec l’IESEG pour la 2ème année consécutive ; un investissement financier, bien sûr, avec par exemple la mise à disposition d’environnements Cloud pour la réalisation des POC, mais aussi humain, avec des ressources déployées avant, pendant et après les hackathons, qu’il s’agisse de nos experts et autres coachs qui accompagnent les étudiants tout au long du process, y compris sur les POC. Comme vous l’aurez compris, chez Oracle France, on se réjouit particulièrement de cette initiative liée au projet Territoires d’Industrie qui est clairement, pour nous, une question d’avenir. »

filiere-alternance-marketing-innovation-2L’objectif de ce projet est en effet de développer des solutions concrètes aux problématiques rencontrées par l’écosystème de l’industrie en France, et de communiquer sur cette initiative via l’organisation et la participation à des conférences, hackathons, design sprint, ateliers collaboratifs, visites d’usine ou colloques.

Après une phase d’identification des problématiques (avril à fin juin 2019), le projet est actuellement dans la phase de « recherche de solutions » (juillet 2019 à janvier 2020), qui comprendra :

•    des Hackathons mixant étudiants en école de commerce et élèves ingénieurs. 3 événements ont déjà eu lieu en juillet dernier dans les locaux d’Orange, d’Avanade et de Microsoft puis au siège de Ricard les 5 et 6 septembre et à celui d’Oracle les 9 et 10 septembre regroupant plusieurs entreprises issues du secteur industriel comme Air France Industries KLM, Renault Digital, Yves Saint Laurent, Amédée Paris, Réservoir ou encore Pernod Ricard.

Daniel Roua, Directeur de l’industrie 4.0 chez Renault Digital qui a proposé une problématique lors du hackathon de septembre chez Oracle s’est montré très enthousiaste à la suite des pitchs réalisés par les étudiants : « ce qui me donne envie de poursuivre le projet, c’est que l’ensemble des exposés proposés par les étudiants était très bien tenu. Si on pouvait prendre des éléments de chacune de ces présentations, ce serait formidable ». Le projet qui se poursuivra jusque fin Mars est un format que celui-ci apprécie beaucoup “Le hackathon sur deux jours c’est très bien pour construire la réflexion et savoir comment faire, avec un projet qui s’échelonne derrière c’est encore mieux !”

•    des visites d’usines (Usine du futur Renault à Cléon), de Lab (574 SNCF)
•    des sessions de formation aux solutions de « Digital Workplace », Intelligence Artificielle, Blockchain, etc.
•    du prototypage réalisé à partir des solutions techniques mises à la disposition des étudiants par les partenaires et les coachs.

En janvier 2020, le projet sera clôturé lors d’un colloque au Palais du Luxembourg avec l’intervention du parrain de l’événement Olivier Lluansi, Délégué aux Territoires d’industrie auprès du Ministre de l’économie et des finances et de la Ministre de la Cohésion des Territoires. A cette occasion les étudiants sélectionnés présenteront leurs solutions aux problématiques proposées en version ‘Prototype’. Le grand gagnant sera alors incubé à l’Innovation Hub d’Oracle France.

IÉSEG