La Grande École

L’IÉSEG fait partie du club très fermé des Grandes Écoles françaises. Elle est à ce titre membre depuis 1997 de la Conférence des Grandes Écoles (CGE) qui regroupent actuellement 38 autres écoles de management. En 2016, l’IÉSEG intègre le cercle très fermé des écoles (moins de 1% dans le monde) détentrices de la «Triple Couronne» : EQUIS, AACSB et AMBA.

Les Grandes Ecoles se distinguent par une très large autonomie et un projet pédagogique propre qui témoignent au-delà de la diversité des programmes d’une réelle unité de conception.

Cette convergence en terme de mission vis-à-vis de la collectivité se traduit par un certain nombre de caractéristiques communes :

  • La reconnaissance par l’Etat de l’établissement et du diplôme (Grade Master visé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche)
  • Une forte sélection qui rend l’univers des Grandes Ecoles très compétitif. Cette sélection peut s’opérer soit par concours, notamment à l’issue des classes préparatoires (50 % des admis), soit sur dossier.
  • Une formation longue, 5 ans après le baccalauréat, plutôt polyvalente et généraliste, privilégiant les connaissances de base d’une culture pluridisciplinaire solide, ainsi que l’acquisition de méthodes et d’outils de travail.
  • Une variété et une mobilité suffisante des personnels enseignants. A côté de corps permanents d’enseignants, composés de spécialistes académiques, nous trouvons également comme professeurs associés et comme vacataires, des cadres d’entreprise et des praticiens expérimentés.
  • Une pédagogie souple et évolutive, faisant largement appel, à côté des cours magistraux au travail en petites classes, à l’usage très large de la méthode des cas, aux projets, aux travaux de groupe, au recours de plus en plus développés aux méthodes et outils nouveaux (salles de visioconférences, salles des marchés, banques de données numériques, etc…).
  • Une coopération très étroite avec les milieux économiques, se développant à la fois pour la formation des étudiants (définition des besoins, participation aux Conseils, organisation des stages, projets de fin d’études) et pour l’innovation et la valorisation de produits nouveaux (grâce à des contrats de recherche et des transferts de technologie).
  • Une ouverture vers l’International se traduisant par :
    • un renforcement de l’enseignement des langues et des cultures étrangères,
    • la multiplication des séjours et des stages à l’étranger, allant jusqu’à l’inclusion d’une année d’études complète dans le cursus de l’Ecole, voire parfois à des doubles diplômes européens.
IÉSEG